Echos

Journal publié sur la page facebook de Artstronauts club ...que du bonheur les réponses...même Teesha !!!!!!!!

15940926 1030811087025560 5898395600747414481 n

I was writing in the train and colouring, somebody told me: You're really a child, and I said : Yes very often and I'm very proud of it...I decided not to be ashamed of myself...ASSUMING what I am, that's my motto from now then...I go on singing " I'm seventy going on eighty ..." beautiful age...Thanks sisters artstronauts for helping me through that healing process ! love you all !

Teesha Moore et 45 autres personnes ( je suis trop fière !!)

Commentaires

Sally-Ann Garrett Well done with your answer. Some people are just too nosey for words, wonder why she felt she had to make that comment.Voir la traduction

Je n’aime plus · Répondre · 2 · 15 janvier, 20:13 · Modifié

Claudine Le Gac a répondu · 1 réponse

Kass Hall Better to be a child than an a**hole though, right?Voir la traduction

Je n’aime plus · Répondre · 4 · 15 janvier, 13:42

Julie Pond I might have had to pull out my markers and crayons and stickers after they spoke !!! Gone and sat next to them and placed my supplies in their lap saying "do you mind? Holding these while I continue my page ?" 

Jenny Messerle I LOVE YOUR ART!!!!! I also aspire to make art that looks like a child made it. There is such purity and beauty in your pieces! Embrace them and your style because they are stunning and radiate such joy and happiness :) :) Thank you so much for sharing these with us. :) 

Garder les articles de presse: eh oui, ça fait très plaisir, c'est encourageant, ça permet de garder le moral  et ça empêche de se laisser aller par la suite ! 

alors merci les filles  du Télégramme, merci Armelle  et merci Marie-Hélène 

 

 

Quand Pascal de Ouest-France nous donne un coup de main !

Sans Claudine, que va devenir la bibliothèque ? 

Publié le 
  • Claudine Le Gac laissera son poste de bénévole à la bibliothèque à la fin de l'été. | 

Les gens d'ici

La bibliothèque municipale existe depuis longtemps « même quand il n'y avait plus d'école à Kerfot, précise Claudine Le Gac. Ça fait cinq ans que je suis à mon poste, mais à la fin de l'été c'est fini. Je pars à Grenoble ».

Cinq années pendant lesquelles Claudine et sa comparse, Annick Roy, ont fait vivre la bibliothèque. « Le problème à Kerfot, c'est que la salle est petite et en plus au premier étage, donc pas facile d'accès pour les personnes âgées. C'est ça qui manque le plus, un local au rez-de-chaussée. Qu'on nous donne quatre murs et on se charge de l'arranger. On pourrait en faire un lieu convivial pour que les gens puissent se rassembler. Les gens aiment bien avoir une bibliothèque mais ils n'aiment pas si on la supprime. »

Enfants et adultes fréquentent le lieu

« Ici, on reçoit les enfants des deux classes, en alternance, chaque semaine. Les tout-petits viennent avec les nounous le jeudi matin, continue Claudine Le Gac. C'est ce qui m'aura marqué le plus, s'habituer au public des enfants, qui n'a rien à voir avec celui d'adultes. Au début, je ne savais pas comment l'aborder mais ça s'est fait très vite. »

Avec le départ programmé de Claudine à la fin de l'été, c'est la survie de la bibliothèque qui est en jeu. « On recherche un ou une bénévole, Annick Roy ne pourra pas tenir longtemps toute seule, c'est quand même assez prenant. Il faut aimer les livres, le contact avec les gens. »

À Kerfot, la bibliothèque est entièrement gratuite, un gros travail de tri a été fait mais il faut assurer les approvisionnements, la gestion des stocks. « Si on ne trouve personne pour me remplacer, la bibliothèque pourrait fermer. Il faudra quelqu'un de disponible. C'est aux Kerfotais de se prendre en main. »

Une braderie de livres le jeudi de l'Ascension

Avant de quitter son poste, Claudine va organiser, avec Annick, une grande braderie du livre le jour de l'Ascension lors de la brocante organisée sur la place. De quoi faire un peu de place dans les rayonnages.

Claudine Le Gac va s'installer en ville, à Grenoble. « Je vais profiter de la vie citadine. Grenoble est une ville que j'adore, j'y connais déjà du monde. Il y a des spectacles, des associations culturelles et aussi des bibliothèques, dont deux qui sont menacées. Voilà pour moi une bonne cause à défendre. »

Les articles dans les journaux sont efficaces, sans celui-ci et celui ci-dessous nous n'aurions pas ce succés !

 

Récemment, Claudine Le Gac, bibliothécaire, a créé des séances autour des livres pour les tout-petits, les enfants non scolarisés. Elles ont lieu le jeudi, de 10 h 30 à 11 h. « À chaque fois, je choisis un thème. Je mets des livres et quelques jouets à disposition des enfants et je leur lis une histoire. Aujourd'hui, c'est le thème des ours. Hier, les plus grands m'ont aidée à préparer le coin pour les petits », a précisé Claudine, qui a un autre projet. 

Dsc 0064 1

 ... Elle aimerait créer une petite ludothèque et lance un appel à dons, afin de collecter des jouets."

Karine Le Saint a entendu notre appel !! Les petits ont été gâtés ! Merci merci Karine , voilà la preuve que l'amitié entre kerfotaises et la solidarité Facebook fonctionnent bien ...

Lundi 18 Avril, Le Télégramme

Bol63

Page Lannion Trégor

Bol 67

Bola 67

Page Kerfot

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.