Entete2 copie

 

Grenoble ! tout le monde descend...Rendez-vous au138 Rue de Plumpiemousie, Paisible-Claudine vous attend...

Encre 1

  • Localisation : Grenoble

Billets de paisibleclaudine

intacte

Un matin ensoleillé...Je suis sur le balcon. Vue à 180° sur la montagne , Belledonne, Le Taillefer et tant d'autres...Thomas me propose son casque et de la musique...Je ne suis pas une fan de musique. Je ne peux pas travailler à mes kamishibaïs et écouter de la musique en même temps.Dans ces cas je n'entends rien. Mais si je ne fais rien d'autre, oui, c'est possible, c'est bien. Et d'un coup je tressaille, Vangélis...Conquête of paradise et d'autres encore...et ce fut un moment sublime, difficile à expliquer. Cette communion qui s'est établie entre le soleil, la montagne, la ville et moi...des souvenirs qui arrivaient pêle mêle...et peu à peu une force une émotion une jouissance physique qui renaissait...j'étais mince et jeune avec de longs cheveux et j'étais amoureuse, follement amoureuse. je découvrais l'amour physique sa puissance sa folie qui balaie tout qui t'emporte plus haut que les montagnes haut si haut..oui, je sais pas la peine de rire ma vieille.Tu vas le sortir ton septième ciel. j'étais émerveillée de découvrir en moi toute cette force intacte, cette jouissance intacte après presque cinquante ans. La carcasse vieillit, elle s'alourdit, se marque de taches , de rides et de cicatrices, mais là tout au fond tout est intact...On peut avoir vingt ans une multitude de fois...

et puis soudain la voix d' Hugo Pratt qui raconte Corto Maltese et celle de Jim Harrison qui lit des poèmes. alors je pleure je pleure et ses larmes sont une vraie bénédiction, elles me lavent, me consolent, me purifient, me font du bien tout simplement. Je t'aime ma ville. 

le 19 Mai: l'espace de vie sociale est inauguré !

 

la fête du Secteur 4, notre quartier, 34000 habitants...beaucoup d'enfants, de nationalités, et aussi de vieux et de vieilles ( MOI !) et une bibliothèque qui se transforme, un parc qui se dessine, un Espace de vie social qui renaît, qui naît le trac fut terrible ! la joie le bonheur immenses...Que ça fait du bien de se sentir vivante, utile, pleine de projets...et de savoir que si on en rate un on en réussira deux ! et qu'on essaiera encore et encore ! même si après on est lessivée et presque aphone !Samuel PERON j'ai pensé cet après midi à toi à côté de Rosette sa voix cristalline et son ORGUE DE BARBARIE...Il y avait un conteur en visite des artistes des jeunes , des vieux, les jeunes du squat d'à côté avec leur super gâteaux , leur banderole, leur générosité et plein d'enfants et de parents ...et quand on vieillit c'est dur dur d'apprendre le français quand on vient de Syrie, on pourrait pour mon père faire une séance de ciné par mois en arabe VO ? ...et nous aussi on peut venir même si on ne parle pas si bien...et le chien imperturbable continue sa sieste...et les gosses se déchainent en écoutant les aventures de Galipou, et ça gratte avec le couteau sur la râpe à fromage, ça cogne les cailloux et le bois , c'est le chantier de Galipou sur sa poubelle ! mais quand le petit caneton sort de la fleur on fait OHHH...et pourtant la journée a été longue et dure, c'est jour de ramadan et sur le trottoir en face les boucheriealimentationhallal, font les galettes qui rompront le jeÛne... et l'on partage dans ce quartier si différent du village d'où je viens mais fort si vivant ! que ça fait du bien !

La Bibli de notre quartier

L'endroit que je préfère...

Biblilà j'oublie tous mes soucis...

il y a de bons livres...

une ambiance cool...

des bibliothécaires très chouettes...

un lieu magique...

Poésie

P 20171221 182812

P 20171204 113316

Décembre

 

9h/11h : le café / sablés à la Maison des habitants, tout le monde peut venir, c'est gratuit...on rencontre plein de gens, on discute, on rigole, Caty joue de la musique , on chante Mon amant de St Jean ! et Mehdya , non je vous raconte pas...et on croise la misère des migrants...tiens l'anglais m'a servi...l'apprentissage du français est si difficile...on se sent humain et vivant, on essaie de partager un peu de joie...
et le soir...Grenoble la nuit...magique , les rues pleines de monde et ce goût de liberté...
et puis l'envol pour un moment de pur bonheur, d'intense émotion , Wakako Yoshida raconte...des poèmes écrits par des femmes du 9° au 13 ° siècle...elle psalmodie d'une voix pleine de force puis reprend son récit pleine de douceur... magique dans son kimono de mariage... la rencontre de la poésie japonaise , du Japon , des projets, le thé et les minuscules bonbons fleurs...Merci pour l'invitation les amis. je suis vivante et c'est si bon !

 

depuis nos fenêtres

 

 

P 20171003 193528

 

P 20171206 185157

 

P 20171204 113315

 

P 20171204 84230

 

P 20171201 84921

 

P 20171125 132654

 

P 20171110 164238

 

chez nous

chez nous

le miel et le yaourt d'Alexine

le miel et le yaourt d'Alexine

Je me souviens marraine, un jour une abeille était tombée dans le seau d'eau, tu as glissé ton doigt pour la repêcher, tu as soufflé doucement pour l'aider à se sècher puis tu l'as posée sur le muret du jardin, au soleil...et tu m'as raconté comment les abeilles faisaient le miel...

 

que ce miel était bon et magique, doux ou fort selon les fleurs butinées...les abeilles étaient bien en vie à l'époque...Tu me laissais tremper le doigt dans le pot que donnait le voisin...et je me demandais si ta tortue aimait aussi le miel...

 

A quatre heures on mangeait des yaourts délicieux faits dans ta marmite scandinave...la caisse de bois garnie d'une vieille couette dans laquelle on mettait la cocotte avec les pots de verre...

 

le yaourt avec la grosse tartine de miel...la faisselle de lait de chèvre arrosée de miel de chataignier...

alors aujourd'hui c'est moi qui ai préparé le goûter...j'ai cuit des pommes au four avec du miel et du thym citron, comme tu les aimes...avec un yaourt bien crémeux...

Tu es contente ? je pense à toi et je t'aime...

Lire la suite

La ronde des formes

Vous vous souvenez les filles  des Rondes de Françoise  sur le forum ? c'était chouette ! 

la ronde des formes: le triangle...

publié ce matin Mardi 20 Novembre...l'heure de mon blog était restée fuseau horaire Pacifique !!! ah ces retraitées...elles vivent à pas d'heure...

Le triangle pique, coupe...la pointe s'enfonce, transperce, met à nu...

Il nous faut regarder là où ça fait mal, là où c'est sombre, trouble, un peu effrayant... 

Au fond de nos mémoires, de nos âmes, le coup de scalpel est parfois nécessaire... 

Quand l'abcès est incisé, vidé, la cicatrisation peut commencer... 

Quand le cordon ombilical est coupé , l'enfant peut commencer la vraie vie, le sienne... 

La pointe s'enfonce, le symbole phallique a remplacé ce Mardi la rondeur du ventre près d'enfanter... Mais l'un ne va pas sans l'autre...et l'enfantement n'est pas toujours souffrance... 

Sans couteau l'homme ne peut survivre...autrefois on faisait le signe de la croix sur la miche de pain avant de la couper...

c'est ce que m'a raconté cette nuit le triangle...

Merci d'être venu nous voir, vous qui venez de chez Julycrea ... Maintenant vous pouvez reprendre votre route pour aller chez Françoise...
Que la ronde des formes continue...

 

Lire la suite

La famille se réunit (Pixabeille)

Mamie

Petit à petit, chacun retrouve sa place...

Quand je suis fatiguée, quand mon petit coeur d'elfe est gros comme une noisette, je cours me réfugier chez mamie Paisible...En ce moment elle est à la neige avec les petits...Enfin si on veut...Ce qui est bien avec elle c'est que sans chalet, sans argent et même sans bouger de sa campagne on peut quand même être à la neige, avec des petits-enfants, même si ceux que l'on a sont grands et rarement là...Il suffit de se glisser sous la couette, dans les bras de Mamie paisible et de fermer les yeux...Elle raconte une histoire ou chantonne en te berçant...Quelque temps plus tard elle prépare du lait chaud avec du miel...Taobeille se serre contre nous et me lèchouille le nez, alors je souris...ça va mieux...je peux m'endormir... C'est là mon "trou de panique"...Venez y quand ça ne va pas...

Trou de panique

Chère Pixabeille,

J'ai longtemps hésité avant de poster ce texte. Je ne savais à qui il serait le plus utile . Mais tu es la plus jeune et je pense qu'il te sera profitable. 

"Dans son roman intitulé The trickster of liberty, Vizenor expose une idée salvatrice appelée "le trou de panique". Un trou de panique, c'est un endroit où l'on se réfugie physiquement ou mentalement, voire les deux à la fois, quand votre vie est menacée ou quand vous croyez qu'elle l'est, ce qui revient au même. Un trou de panique, c'est un endroit où vous fuyez pour récupérer le présent en tant que saison sauvage et non comme ruse. Pour l'instant , mon trou de panique est un énorme Land cruiser Toyota rouge. A un kilomêtre de mon chalet, dont le toit est décoré d'un oeil de taureau, je me sentais déjà beaucoup mieux, mon sentiment d'oppression s'envolait par le fenêtre et décolorait les quatre mètres de neige que nous avions reçus jusqu'ici".( Jim Harrison , "Entre chien et loup" )

Tu comprends maintenant ce qu'il te reste à faire ma belle.

Tu es toute petite, tu as plein d'imagination ma petite elfe, alors je te charge de trouver autour de la caravane des "trous de panique " pour chacun de nous...

Merci d'avance...

Bien affectueusement,

Paisible

Sainte Roseline

17 janvier 2017 : il a 37 ans j'ai eu un petit souci et le toubib m'a obligée à rester quatre jours à la maternité de Ste thérèse à Lannion. Il était encore trop tôt pour l'arrivée de fiston. Mon homme est allé m'acheter "la chambre des dames" de Jeanne Bourin. c'était la ste roseline, la maman de Babou venait d'accoucher..aujourd'hui je voudrai crier à la personne qui m'a dit: tu quittes la bretagne, tu vas laisser ton mari ? que c'est impossible de quitter quelqu'un qu'on aime autant ( verbe toujours au présent) il est là en vous, dans votre fils, dans la barbe de votre petit fils, dans le regard de Marianne Abgrall et Caroline . La mort ne détruit pas les sentiments, juste les corps...

Règle n°4

Des liseuses le soir au chevet des malades à l’hôpital

FRANCEINTER.FR

Voilà une place pour moi...

Règle n°3

profiter de chaque minute de la vie:
-1)une douce nuit de Noël à Kergrist avec nièce, neveu et soeur
-2)une super journée avec mes trois petits enfants ( enfin ...plus d'un m90 et de 25 à 22 ans ! ) 
-3)un moment super sympa dans le Rennes Lyon, au wagon bar quand un parent lance en rigolant à mon arrivée:" tiens voilà la sncf qui nous envoie une animatrice ! ouf" et c'est parti pour une vingtaine de minutes d'histoires avec 8 petits et leurs parents ...que du bonheur...
-4) et l'éclate totale à Lyon avec Mon rayon de soleil Clara, mon Thomas, et Brigitte et Ange et Bruno et le chien et le chat. 
-5)une sieste roulée en boule au milieu du lit avec d'un côté le chat de l'autre le chien

Règle n°2

 ne jamais désespérer

15590094 1012604288846240 5363614358473463262 n

Règle n°1

qu'est-ce que je vais bien pouvoir manigancer de rigolo, d'extravagant, d'inattendu dans les mois qui viennent...

1°: on se coupe les cheveux !

Moi70

Blog: Dernier billet

 

ELLES M'AVAIENT TOUT EXPLIQUÉ. AU COURS DE CES PLUS DE SOIXANTE  ANS QU'AVAIT DURÉ MA VIE, J'AVAIS LARGEMENT EU LE TEMPS D'APPRENDRE ET DONC DE SAVOIR EXACTEMENT QUOI FAIRE ET OÙ.

Le jour du grand départ je n'avais pas peur. « Sois toi-même » était la simple recommandation. Alors j'ai enfilé ma longue robe, agrafé mon châle sur ma poitrine , mis mes socquettes aux couleurs vives, mes chaussures de marche et pris mon vieux sac à dos. Dedans un livre, un cahier, des crayons, quelques objets de toilette , un slip de rechange, un imperméable , une couverture et ma boîte à trésors... Là où j'allais je n'avais même pas besoin de maillot de bain.
............................

Lire la suite